À la découverte du métier de couvreur

La toiture est un élément essentiel à une habitation. Son entretien doit être effectué alors régulièrement. En zinc, en ardoise, en tuile la toiture n’a plus aucun secret pour un couvreur. Il est là pour répondre à tous vos besoins en matière de toiture : rénovation, réparation, mise en place ou entretien.

 Être couvreur consiste à quoi ?

La couverture est une profession dure et se fait dans des conditions parfois rudimentaires. D’où la nécessité de toujours confier les travaux à un professionnel à l’exemple de ce couvreur dans le 45. Les couvreurs mettent à la disposition de sa clientèle plusieurs offres de service. Ces offres varient selon vos attentes et le matériau que vous choisissez. Les tâches confiées à un professionnel en couverture peuvent concerner la conception, la restauration ou l’isolement du toit d’un bâtiment.

 Préparer le chantier

Le couvreur a l’obligation de préparer le chantier avant d’exercer. En effet, étant donné que c’est un métier à haut risque il se doit de mettre au préalable les outils nécessaires à sa sécurité. C’est seulement après qu’il peut effectuer l’installation des éléments nécessaires pour la pose de la toiture comme le liteau par exemple. Et par la même occasion, il met au point les enduits nécessaires pour sceller le toit.

Mettre en place de la couverture

La pose de couverture nécessite des savoirs faires spécifiques. Car la couverture se doit d’être mise de manière précise afin d’éviter toute perdition de chaleur ou infiltration d’eau et d’air. Déjà avec l’existence de nombreux types de matériaux se spécialiser dans l’un d’eux est déjà un exploit. En effet, les couvreurs peuvent se spécialiser dans un seul type de matériau son appellation change donc en fonction de la matière qu’ils maîtrisent. Voilà pourquoi il existe des couvreurs ardoisiers, ou bien des couvreurs-zingueurs ou tuiliers.

Assurer la finition des travaux

La finition des travaux consiste à intégrer les derniers éléments nécessaires à la durabilité de la toiture. La mise en place de la gouttière, chéneau ou cheminée font parties de ces travaux de finition à effectuer. La gouttière est un composant très important du toit. En effet, elle est le dispositif d’évacuation d’eau qui empêche alors les eaux de pluie à s’infiltrer. Les couvreurs, les génies de la toiture, réfection de la toiture, entretien et identification des dégâts ou estimation des coûts d’un projet de construction, les couvreurs assurent tous les travaux liés aux toitures.

Quels sont les risques du métier ?

Le couvreur exerce sa profession pour la plupart du temps en hauteur. Il est donc livré à des risques que ce soit à la montée du toit, sur le toit ou à sa descente du toit. Toutefois, le risque auquel il est le plus exposé est la chute. De ce fait, exercer ce métier nécessite alors une bonne condition physique et une force mentale remarquable pour éviter les éventuels accidents. De toute manière le couvreur serait toujours amené à se déplacer sur le toit et des fois avec des lourdes charges pour mener à bien son travail. Par ailleurs, exposé à la chaleur, le couvreur peut vite perdre connaissance due à l’exposition prolongée au soleil s’il est victime de déshydratation. Le climat est aussi un facteur important de risque pour les couvreurs. Dans la mesure où, il y a des conditions météorologiques qui ne permettent pas d’exercer le métier en toute sécurité. Par exemple, les journées de pluie sont très dangereuses pour les couvreurs, car la toiture est glissante. Puis quelques un des produits utilisés par les couvreurs comportent des éléments qui nuisent à la santé. D’ailleurs la plupart des produits qu’ils utilisent contient du PCP. Alors que son inhalation peut entraîner différents troubles de santé.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*